La table des matières
est comme un squelette

Sans elle, le corps de texte ne repose sur rien.

Pourquoi une table des matières ?

Il est essentiel pour un étudiant et pour un auteur de soigner la table des matières. En effet, tout lecteur, tout promoteur commence toujours par feuilleter les pages consacrées à la structure de l'ouvrage. Soigner cet élément est fondamental pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'il permet à l'auteur d'avoir une vue d'ensemble sur son travail et de vérifier que l'ensemble des éléments y sont repris et structurés d'une manière claire et complète. Ensuite, que les titres y sont nommés d'une même façon et que les éléments reliés à une même partie sont exposés sur le même plan. Enfin, parce qu'en publiant votre livre de manière numérique ou via les plate-formes, vous donnez aux potentiels acheteurs la possibilité de découvrir le contenu entier via la table des matières du livre.

Comment créer une table des matières ?

J'ai vu souvent des tables des matières créées manuellement plutôt qu'automatiquement. C'est l'erreur la plus courante et la plus grosse aussi. En effet, en ne choisissant pas de la générer automatiquement, vous augmentez les risques de ne pas voir vos erreurs, vos oublis, vos incohérences et même vos fautes de frappe. Insérer une table des matières avec Word ou Indesign sont deux options possibles. Généralement, les étudiants utilisent word pour leurs travaux de fin d'étude et les auteurs utilisent Adobe pour travailler la mise en page qui organise le texte et les images.

Quelles sont les 3 erreurs à ne pas commettre ?

- Ne pas créer de table des matières
- La créer manuellement au lieu de la générer automatiquement
- Bacler la relecture de la table des matières, point de départ et d'arrivée de votre travail.